Panel Blog Reines d’Afrique : « Femme & volontariat, un parcours d’action »

Le blog reines d’Afrique via www.awaseydou.mondoblog.org de la plate forme www.mondoblog.org de RFI organisera  le 23 décembre prochain à 17h à l’espace Diadié Camara à Nouakchott, son panel dédié cette année à l’apport du volontariat des femmes.

Une occasion de découvrir des parcours de femmes engagées, à œuvrer pour la citoyenneté à travers,  l’engagement, le volontariat au quotidien. Des figures féminines évoluant dans le domaine de la santé, des médias, social, témoigneront des atouts et contraintes de leur métier, une façon de faire découvrir ce parcours aux plus jeunes qui seront invités à cette rencontre.

Un débat d’échange animé par Ali Mhaimid, placé sous la modération de Patrick Elis. Ainsi comme panélistes, Il y aura : Fatma ELKORY OUMRANE,  promotrice du site www.maurifemme.org et co- présidente du réseau Genre en Action,  Thilo Ly (Directrice du groupe scolaire Diamly), Djeinaba Touré présidente de Je m’engage), Salma Ely Lajrab , Présidente ONG  BELVIOFIC ( Bien Etre de l’enfant, Lutte contre la violence faite à la jeunesse et à l’immigration ) par ailleurs membre de l’Espace Femme à Vision Croisée, et Tabara Gaye ,Coordinatrice Régionale Sports du Groupe CONFEJES pour la participation des femmes aux activités de jeunesse et des sports (GTCF), par ailleurs, 1er femme prof d’ESP de la Mauritanie.

Ce panel qui se veut, un moment  d’écoute, de partage, d’information  des atouts du leadership féminin mauritanien sera marqué par une projection des moments forts de la 1er édition de cette initiative dénommée : Panel Femmes d’exception dont les invités étaient : Aissata Kane(1e Femme ministre de la Mauritanie) ; Maimouna Saleck (Directrice Biodiversité), Dr Néné Kane (Spécialistes Entrepreneuriat Féminin), Tabara Mbodj (Présidente AISER), Mariem Derwich(Poète), Oumou Kane(Présidente AMAM).

Ce panel, sera marqué par une projection un témoignage vidéo de femmes leaders dont celui de Fatouma Harber, blogueuse, activiste malienne, Co-fondatrice de Sankorélabs.

Source : Awa Seydou Traoré

Patrick Elis : un accompagnateur des jeunes en Mauritanie

A Nouakchott, rares sont les associations de jeunes n’ayant pas travaillé avec Patrick. Je le surnomme notre Patrick car il est à l’écoute de tout demandeur, de ces nombreuses associations de jeunes dont il est le coach, le guide, le conseiller, le perfectionniste, bref l’homme de l’ombre. L’assistance de cet homme  à la main magique a permis à nombre de leaders de jeunes de se frayer un chemin dans la société civile mauritanienne. Rencontre avec ce congolais pour qui l’entrepreneuriat est une alternative aux chômage des jeunes.  On y apprend aussi comment Patrick arrive à répondre à ces multiples sollicitations sans téléphone portable, et pourquoi:

Entretien : Tabara Gaye, première prof d’EPS mauritanienne

Passionnée, Tabara Gaye peut passer des heures à vous parler de son parcours dédié à l’amour du sport au féminin. Rencontre avec cette femme d’exception pour qui le sport est un fortifiant de santé. Elle est la première femme prof d’EPS (Education Physique et Sportive) de la république Islamique de Mauritanie. Nous l’avons rencontrée lors d’une réunion de l’Espace Femme mauritaniennes, à Vision Croisées, dont elle est membre. Entretien vidéo avec un symbole du sport féminin mauritanien, pour parler des difficultés d’un métier en quête de renommée:

Concours International de plaidoiries pour les droits de l’Homme de Mauritanie (Cinquième édition)

L’Ordre National des Avocats de Mauritanie et l’Institut international des droits de l’Homme et de la paix – sous le haut patronage du Ministère de la Justice et avec le soutien de l’Ambassade de France en Mauritanie, de l’Union Européenne, de l’Agence Française de Développement de Justice Coopération Internationale, du Conseil National des Barreaux et de la Banque Islamique de Mauritanie. – ont organisé la cinquième édition du Concours international de plaidoiries pour les droits de l’Homme le mercredi 6 décembre 2017 à Nouakchott.


Au cours de la cérémonie d’ouverture SEM. L’ambassadeur de France à Nouakchott Joël MEYER avait prononcé le discours d’ouverture que vous trouverez-dessous

Le résultat du concours est le suivant :

1) Julien Martin avec « Une peine éternelle » – France.
2) Mog Nan Kembetia de avec « La peine de mort et la lutte contre le terrorisme : le cas de Boko Haram au Tchad » – Tchad.
3) Garandi Lega Ibrahim avec « le droit à l’objection de conscience »- Tchad.

Ce sont au total huit défenseurs des droits de l’Homme qui ont plaidé le mercredi 6 décembre 2017 au Palais de Justice de Nouakchott.
Les intitulés des 8 plaidoiries sont dans le dossier de presse.

Discours d’ouverture de l’ambassadeur de France M. Joël MEYER :

(PDF – 138.4 ko)

DP_CIPMauritanie2017 :

(PDF – 3.3 Mo)
Source Ambassade de France Mauritanie