Mauritanie: l’envol du football féminin

L’histoire du foot féminin est entrain de s’écrire lentement mais sûrement. Oui la pionnière Thiolito et ses coéquipières sont entrées dans les annales du football féminin national, comme étant les premières à défendre les couleurs nationales le 30 juillet dernier, après des années de dur labeur dans l’ombre pour la reconnaissance de cette discipline longtemps l’apanage des hommes. Une première sortie sous le regard attentif et exigent du public assoiffé de buts, comme en témoignait l’ambiance de jeu.

Mauritanie face Djibouti/Crédit photo Awa Seydou Traoré

Il a fallu batailler pour l’ancrage du foot féminin par la passion, la patience, le savoir faire, l’engagement et la vision afin de pousser ce sport féminin vers son envol. Mais le train est en marche.

Après un premier match officiel amical perdu face à Djibouti (3-1) fin juillet dernier, les Mourabitounes ont séjourné depuis début août en Espagne dans le cadre du tournois COTIF. Un pas dans la cour des grands pour les mauritaniennes déterminées. Même si nos joueuses ont été battues par des scores fleuves lors de cette compétition, l’essentiel d’abord, pour elles, est de franchir ces étapes des débuts difficiles, pour parvenir à des performances ensuite. La défaite est une étage du succès. Il faut surtout garder un moral de fer pour aller loin, continuer à soigner son jeu et surtout éviter les querelles internes pour mieux avancer.

On retiendra que le 30 juillet comme le 1er match officiel des Mourabitouns femmes contre Djibouti dans une rencontre internationale amicale, où Fatou Diop a inscrit son nom dans les annales de ce sport en marquant le 1 but mauritanien via un penalty .

Equipe mauritanienne de foot féminin/crédit photo FFRIM

Un travail rendu possible par la FFRIM, avec la dynamique Oumou Kane, en charge du département foot féminin, du coach et ancien international Abdoulaye Diallo alias « Courtaud ». La suite du COTIF pourra certainement booster la performance du jeu de cette équipe féminine dont rêve d’intégrer désormais de nombreuses jeunes filles qui s’entraînent chaque soir sur des terrains de quartiers populaires ici au pays des millions de poètes.

 

[Vidéo] Mauritanie : où allons-nous avec les réseaux sociaux ?

On veut être connecté, branché, être acteur de la marche du monde grâce aux réseaux sociaux : cela est désormais possible.

Nous sommes producteurs d’infos, mais comment faire pour informer, mieux, juste et vrai en étant citoyen lambda ? Voilà une question qui pose une nouvelle fois le problème de la gouvernance d’internet en Mauritanie. Voici le reportage de notre consoeur Ndeye Sidi Sow sur ce débat où je donne mon avis.

Mauritanie: en souvenir de Babi Sarr, un promoteur de la musique jazz

Il m’ est toujours très difficile de prendre la parole suite à un deuil. Mais ainsi va la vie, à chacun son heure de rappel à Dieu, disons – nous en terre musulmane.

Babi Sarr / crédit photo

Le 31 mars dernier sur facebook, j’apprenais la mort de Abdoul Hamadi Sarr alias Babi Sarr , un collaborateur, un artiste, initiateur du Festival de Jazz en Mauritanie.
J’ai surtout collaboré avec lui dans le cadre de la tenue de son festival Nouakchott Jazz Plus Festival comme attachée de presse de ce festival dont la 4e édition s’est tenue en 2018.
Un baobab de la musique mauritanienne venait de s’éteindre, un homme de culture , un promoteur de la musique et du jazz en particulier, un passionné du travail s’en allait ainsi un dimanche.
Malgré l’âge et toutes les difficultés lieés à ce métier, tu t’acharnais à oeuvrer pour ce projet jazz qui te tenait vraiement à coeur. Tu disais que le jazz est un vecteur de brassage musical bref, un art unificateur.
Quand on marchait ensemble des fois pour trouver un taxi, tu me disais que tu ne verras pas ce festival grandir , qu’il appartenait à la rélève de porter le flambeau.
J’étais loin d’imager que tu allais nous quitter si tôt.
La derniere édition était particulierement émouvante à mon avis.Malgré une santé fragile, tu étais là à toutes les étapes pour apporter ta touche à cette marche du jazz avec l’appui inestimable de tes partenaires.
Comme une passation de flambeau, j’ai ete émue de te voir chanter avec ton fils sur scène, un duo captivant, très symbolique.
Apres on se rappelait des fois pour des salutations, on avait promis de se revoir.Comme à chacun de nos appels, tu me disais , « Awa , il faut qu’on se voit pour préparer la prochaine édition du jazz ». Une invitation au travail, à la perseverance malgré ta longue et difficile marche pour l’ancrage du jazz au pays des millions de poètes.
Repose en paix Babi

Promo pêche: modernisation de la pêche artisanale, un secteur clé en Mauritanie

Comment rendre performant et compétitif le secteur de la pêche artisanale confrontée à une absence d’infrastructures  débarquement, de stockage, de conservation et de valorisation en Mauritanie ? Tel le challenge du projet Pêche concocté par le Bureau International du Travail( BIT) en mauritanie avec  l’appui de l’Union Européenne.

Mauritanie pêche artisanale/crédit photo BIT

Un secteur clé
Promouvoir la création d’emplois  travail décent chez les jeunes dans le secteur de la pêche artisanale, tel est un des challenge du BIT( Bureau International du Travail) à travers le projet Promo Pêche.
Un projet de 4 ans qui vise à revitaliser  le secteur de la pêche qui crée environ 55.000 emplois et représente 30% des emplois formels au plan national.
Partenariat UE-Mauritanie
Convaincu des potentialites de ce domaine, ce projet traduit l’engagement de l’union Européenne aux côtés de la Mauritanie.
Un soutien qui se traduit par l’expertise technique du BIT dans le volet emploi et un accompagnement institutionnel pour valoriser et inclure les mécanismes permettant d’améliorer durablement les conditions de travail.
Ce projet prône ainsi le changement de model dans les infrastructures, dans le cursus de formation professionnelle national, favorise la formation duale et des conditions de développement de la chaîne de valeur.
Des objectifs
Il favorise également la création d’emplois durables et décents dans le domaine de la pêche artisanal afin d’accroître les possibilités économiques des Jeunes des régions littorales, de Nouadhibou et Nouakchott.
Développement de Micro halieutiques, plus grande offre de service publics -prives, meilleurs accés aux services financiers tels des approches pouvant booster ce secteur d’après ce projet.
Enjeux de Coopérativisme
Une des approches développée à travers la méthodologie Associations Villageoises  d’Epargne et de Credit( AVEC) qui permet aux bénéficiaires de promo pêche de varier leurs sources d’accès aux financements ainsi qu’à l’assurance pour « impulser » leurs démarches économiques.
Récemment une formation sur le Coopérativisme organisé par le BIT dans le cadre de ce projet, au profit d’une vingtaine d’acteurs du secteur artisanal s’est tenue durant 10 jours .
L’objectif était de les outiller à mieux rendre performant les services de leurs entreprises à travers l’accompagnement et formations a estimé Gilles Cols, Expert en Développement Secteur privé au BIT.
Durant cet atelier, un focus a été mis sur les études de faisabilité , de modalité , selon Dickel Dia Présidente de l’Association Femme Potières de Hebbiya et du Yirla(AFPHY) .
Cette jeune femme qui confie avoir énormément appris des choses durant ces échanges VIP veut désormais booster sa coopérative  et favoriser l’engagement communautaire.