Traversée mauritanide 2019: l’écrivain Tahar Ben Jelloun invité d’honneur

Après plusieurs tentatives de rendez-vous , la Mauritanie a eu l’immense honneur  d’accueillir enfin le célèbre écrivain et poète  marocain Tahar Ben Jelloun auteur de « Les raisins de la galère « .

Rencontre Traversée Mauritanide 2019/credit photo, Tahar Ben Jelloun ici au milieu

Une première visite de cet illustre écrivain membre de l’académie Goncourt , effectuée lors de la plus grande rencontre littéraire de la Mauritanie « Traversée Mauritanide  » tenue du 29 au 37 janvier à Nouakchott , et c’est la 9e édition de cette initiative .

Une rencontre inscrit désormais dans l ‘agenda des mauritaniens gràce à l’amour du livre qu’a voulu transmette et perpetuer le journaliste et homme de lettres Bios Diallo,écrivain.

Tahar Ben Jelloun a animé une table ronde jeudi dernier à l ‘Institut Français de Mauritanie(IFM), sur le thème Jeunesse et Littérature, .C’était devant un public où de très jeunes lecteurs lui ont posé des questions sur sa relation au monde littérature, ses débuts, ses ouvrages préférés, les difficultés etc…

Tahar Ben Jelloun pour, « la culture peut éviter beaucoup de drames  » et a exprimé sa confiance à la jeunesse, victimes de plus en plus de l’extrémisme religieux, et « des recruteurs de la mort ». Tahar, « un écrivain témoin », estime que, l’échec pousse les jeunes à la déperdition scolaire, et les expose dans « les rangs de la criminalité mondiale ».

Pour cet écrivain, dont le nouvel ouvrage s’intitule « l’insomnie » il faut des solutions à ces échecs, lui qui est convaincu que  » la poésie sauvera le monde.

Une façon de dire que les mots vaincrons les maux, dans un monde pourtant en perpétuel crise.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mauritanie: des conseils pour comprendre le dialogue interculturel

« Le dialogue ,pilier du vivre ensemble » voilà  une déclaration choc du célèbre professeur Sow Samba, sollicité récemment par l’ONG Monde Sans Guerre sans Violence pour animer une conference sur le dialogue interculturel, vecteur de cohésion sociale en Mauritanie .

Conférence dialogue interculturel/crédit photo Monde Sans Guerre sans Violence

Une série  d’action de l’ONG Monde Sans Guerre Sans Violences soutenu par le Projet  Prevention Conflits et promotion Dialogue Interculturel  .

On y apprends que le dialogue inter communautaire permet d’eviter les crispations identitaires, ou mefiances culturelles , facteurs de crises. On y apprends que dès les gens se parlent les préjugé tombent, que le vivre ensemble, c’est aussi le respect de la singularité des expressions culturelles , faire connaitre les valeurs culturelles des uns et des autres mais aussi communes, pour lui  il faut aussi  des parcelles de libertés.

Selon le prof Sow Samba, les enfants doivent être éduqués aux valeurs citoyennes, et préconise par ailleurs la vulgarisation de bonnes pratiques culturelles.

La présidente de l’ONG Monde Sans Guerre sans Violence, Hapsa Cheikh Bocoum a confié que « le dialogue interculturel permet aux uns et aux autres de comprendre les différences culturelles en terme d’unité et constitue la voix royale qui conduit à une vie sociopolitique apaisée » .

 

 

 

 

Mauritanie: L’ONG IQRAA lance le programme de rehabilitation des valeurs socioculturelles/action jeunesse

Avec le soutien financier du partenaire ,Projet  Prevention Conflits et promotion Dialogue Interculturel ,l’ONG IQRAA pour l’éducation et le developpement, a lancé le programme de rehabilitation des valeurs socioculturelles/action jeunesse à  Arafat (secteur 2) , le 12 janvier dernier.

Comment donner sens au vivre ensemble, au rapprochement, au dialogue intercommautaire, contribuer au vivre ensemble, par le biais des enfants? ,voilà des priorités de ce projet de deux mois dont vont bénéficier 313  garçons et filles de 12 à 25 ans de cette localité.

Lancement ONG IQRAA/ crédit photo Awa Seydou

Pour cette première subvention dont bénéficie l’ONG IQRAA depuis sa création en 2008, l’accent  sera mis sur des cours d’alphabétisation, informatique et développement personnel.

Avec une subvention d’un montant de 15O MRU (acuelle monnaie de la mauritanie) , du Projet Prévention Conflits et Promotion Dialogue culturel ,l’ONG IQRAA entends plaider en faveur du metissage et de climat de dialogue pour faire des enfants des citoyens engagés à travers ces volets de formation et l’insertion si possible et des stages pratiques en son sein.

Ces enfants seront-ils mieux outillés pour la réhabilitation des valeurs socioculturelles en un temps record ? , nous aurons la réponse à cette question dans deux mois inchaallah .