Vidéo: Mandé un migrant entrepreneur en mauritanie

Je suis allée a la rencontre de Mandé , un migrant malien génie des pneus, résident en Mauritanie depuis une dizaine d’années.

Mandé migrant réparateur npeu/ crédit photo Awa Seydou

Un homme passionné et engagé dans son travail dont le courage force le respect je vous assure.  Ayant tenté de partir en Europe , sans succès , il entends désormais  servir l’Afrique par ses compétences afin de contribuer au développement local, à travers le business des npeus. N’ayant jamais fait l’école comme il le clame très souvent, il s’est toujours débrouillé pour joindre les deux bouts comme tout bon aventurier. Portrait d’un entrepreneur invisible qui entends transmettre le flambeaux de son travail, un métier porteur conseille t- il aux jeunes.

Mauritanie: un coup de pousse à la musique reggae

Pour booster le reggae au pays de Ceeppe( célèbre reggeaman national), un plateau a été organisé récemment pour sortir cette musique de l’ombre à travers une prestation de 13 artistes dont une reggae woman de Mauritanie(Gorda) et du Sénégal( Sister Ouly).

RIM /Plateau reggea/ crédit Awa Seydou

Un plateau reggae née d’une synergie collective de l’institut Français de Mauritanie( IFM), Elvajer, OIM( Organisation Internationale pour les Migrations), les Échos du Sahel.

Un show suivi pour vous par la reine que je suis , savourer ces instants reggae sans modération en vidéo:
https://youtu.be/G962z9OI4Go

Handball: la Mauritanie au rythme du Challenge Trophy

Le challenge trophy de la zone 2 se tient en Mauritanie depuis la fin du mois de mars. Une compétition qui réunit sept pays et qui prône le handball féminin.

Mauritanie: Challenge Trophy/Awa Seydou

Assister à une telle rencontre me rappelle une époque de ma jeunesse où je pratiquais différents sports notamment le foot et l’athlétisme. Des moments de passion où je vivais le développement personnel à travers le sport, une discipline vecteur d’engagement.
Ce challenge, soutenu par la fédération internationale de Handball est une belle occasion pour la fédération mauritanienne de valoriser son expertise. La Mauritanie accueille en effet les délégations venant de Gambie, du Sénégal, du Capt vert, de la Guinée Biseau, la Guinée Conakry, de la Sierra Leone, sans oublier la Mauritanie.
Ces rencontres visent à donner plus de visibilité au Handball féminin et à rendre ce sport incontournable m’a confié Sylla Yerim, expert de la fédération internationale de Handball. Selon lui, la Mauritanie a fait un travail « colossal » pour l’ancrage de ce sport dans le pays, cela anécessité une logistiques lourde, des financements et des salles adaptées.
Touré Djelika, de la Guinée, avec qui ‘j’ai échangé en bambara en guise de salutations, est une semi pro de 19 ans. Elle était présente, détendue en compagnie de ses coéquipières. Elle apprend aussi des expériences vécues durant ce challenge où son équipe vise la finale, « on bosse pour y arriver » m’a-t-elle dit sur un ton confiant.
Une invitation au challenge des jeunes filles en quêtes de sensations Handball !

Mali: mes pensées aux victimes 

Pourquoi tant de violences , tant de cruauté, de crimes ? cette question me hante sans cesse et me laisse sans voix.

Crédit photo Wikipedia

En quoi, cette énième violence va résoudre un problème si ce n’est engendrer le chaos, le sous développement, la marche en arrière, la chute.
Devant l’immensité des défis , le mali a droit à un meilleur avenir , debout dans le concert des Nations avec ces braves femmes et hommes qui se battent au quotidien pour joindre les deux bouts malgré la crise multidimensionnelle dont le pays fait face .
Un pays qui doit bannir l’impunité pour une veritable justice et développement .
A toutes ces victimes de la crise malienne, de toutes les communautés , victimes de l’horreur ,  mes pensées, mes prières .
Pourquoi ne pas opter pour la paix durable? le dialogue sous à l’arbre à parole pour préserver notre vivre ensemble légendaire en ayant ça à l’esprit: un peuple, un but, une foi
La violence n’engendre que violence, désolation , regrets , haine, sous développement .
Le silence est parfois un acte d’impuissance, de désespoir face à une actualité triste, dramatique, chaotique .
Voir son pays secoué par autant de crise est une réalité insupportable je vous assure.
La paix , voilà, mon vieux ardent, le plus précieux que je veux pour mon pays dans son ensemble de kayes à Kidal.
Ce pays qui m’a vu naître, grandir mérite toute la paix possible, dans ce monde où les armes se font de plus en plus entendre malheureusement  alors qu’il est plus mieux de dialoguer pour une sortie de crise que de tuer pour sombrer dans l’inhumain.