Mali : le village de Farabougou assiégé

Article : Mali : le village de Farabougou assiégé
22 octobre 2020

Mali : le village de Farabougou assiégé

Des jours difficiles à vivre et à surmonter pour ces habitants assiégés par des hommes armés depuis une dizaine de jours. Au moindre faux pas, ils risquent leur vie. J’espère que la négociation annoncée portera ses fruits. Ce siège pose une fois de plus le débat sur la nécessité de déploiement des forces de sécurités partout au Mali.

Un pays fragile

Chaque jour, l’insécurité gagne du terrain dans mon pays. La situation au nord et au sud Farabougou, entre autre, en sont les nombreuses illustrations. Une réalité qui relance le débat sur l’enjeu de la sécurisation du pays dans son ensemble, un grand défi qui aura sans doute un coût énorme. En attendant, le moral ne peut être qu’en berne face à de tels calvaires subis par des Maliens, à cause de la mauvaise gouvernance .

Une insécurité chronique qui plonge les populations dans le désarroi, avec une impression d’être livrée à elles même, avec la peur au ventre face au danger permanent, quotidien (terrorisme, banditisme, vols, enlèvements, meurtres, routes impraticables, colère sociale etc.).

Défis sécuritaires

Une insécurité qui porte atteinte à la dignité humaine et à l’intégrité territoriale de ce pays d’Afrique de l’Ouest. Toute ma pensée quotidienne ; ma solidarité, ma compassion à tous les habitants du pays qui vivent en insécurité, dans un Mali en quête de refondation et de bonne gouvernance.

Le grand défi de la transition doit être en effet la sécurisation des personnes et de leurs biens partout dans le pays, à travers une présence effective de l’armée dans tous les coins du Mali s’il le faut. A mon avis, le défi du nouveau Mali est sécuritaire. Bref, la reconquête territoriale passe par une vision sécuritaire adaptée au contexte.

Ce cri de cœur peut paraitre utopique, mais il est nécessaire d’approfondir la réflexion dans ce sens si on veut que de tels sièges ne se répètent plus. Il faut que tous les Maliens se sentent protégés, sinon, la refondation n’aura pas son sens. La mise en place d’une meilleure stratégie nationale de sécurité pérenne doit être un défi absolu.

Il faut que même dans les villages les plus reculés, il y ait une présence des forces armées partout au Mali. Une idée qui s’inscrit dans une démarche préventive. Cela peut déjouer l’occupation de terrain ou zones par des hommes armés.

Partagez

Commentaires