Mauritanie: Vivement une loi contre les violences faites aux filles & femmes

Article : Mauritanie: Vivement une loi contre les violences faites aux filles & femmes
Étiquettes
24 février 2020

Mauritanie: Vivement une loi contre les violences faites aux filles & femmes

Combien de morts encore avant qu’une loi ne soit enfin adoptée pour mieux protéger contre les violences basées sur le genre(VBG) ? c’est la triste interrogation au menu de nos préoccupations. Le phénomène offense, scandalise, choque, bouleverse, interpelle chacun au sein de nos sociétés.

« Que la législation arrête de nous assassiner … à la société trêve de masslaha (compromis et compromissions) » dénonce des activistes dans une campagne dénommée « Parcours de vies brisées » sur le réseau social facebook. « Quoi faire sans loi protégeant ces petites filles ? C’est devenue insupportable  » condamne Zeinabou Taleb Moussa, Présidente Association pour la Santé de la Mère et de l’enfant, (la première association de lutte contre le viol en Mauritanie). Sur sa page face, la célèbre poétesse Mariem Derwich nous invite à une méditation par ceci:  » Protégez vos filles, éduquez vos fils ».

Le décompte macabre des victimes de viols & meurtres est une supplice pour tout être humain doté encore de sensibilité dans ce monde. La recrudescence des meurtres et viols des filles et femmes endeuille hélas de jour en jour de nombreuses personnes .Elle constitue une grave atteinte aux droits de l »homme et un crime.

Pourquoi s’en prendre à une personne en la violant et tuant? inutile de réfléchir à une réponse, aucune raison ne peut expliquer , justifier, de tels actes.

Ces violences troublent nos sommeils et on se demande à qui le tour? . Ce phénomène persiste malgré des années de lutte pour la défense du droit des femmes en général. On assiste à une recrudescence de ces violences malgré les dénonciations et condamnation dont elles sont l’objet dans la vie de tous les jours.

Pourquoi, il n’ya pas jusqu’à présent une loi adoptée malgré toutes ces années de plaidoyer, qu’est ce qui bloque ? .

Les faits sont là, une loi toujours en attente d’adoption. Quand sera-t-elle enfin votée ? Est-ce que les plaidoyers ne sont pas si fort, si poignant ? Pourtant le phénomène est alarmant et chacun utilise ses canaux pour alerter sur ce phénomène.Quand cette loi si attendue verra le jour ? On espère de tous nos vœux que sera en 2020.

Ce phénomène plonge dans la détresse des familles entières, des défenseurs, activistes dénoncent « l’impunité » dont les bourreaux jouissent souvent. Jusqu’à quand va-t-on parler de ces violences à l’égard des filles, femmes? malgré l’existence d’un statut du code personnel et la proposition d’un avant projet de loi sur les violences basées sur le genre en vue d’une loi plus protectrice des femmes. Une loi qui tarde à venir vraiment .En plus des instruments juridiques, il faut sans doute, une éducation au genre dès l’enfance pour mieux prévenir de tels actes dans nos sociétés.

Awa Seydou, Blogueuse

Partagez

Commentaires