Mauritanie : plaidoyer pour la réouverture du village de la Biodiversité à Nouakchott

Article : Mauritanie : plaidoyer pour la réouverture du village de la Biodiversité à Nouakchott
Étiquettes
9 décembre 2020

Mauritanie : plaidoyer pour la réouverture du village de la Biodiversité à Nouakchott

Le village de la biodiversité est un des derniers poumons verts de la ville de Nouakchott, capitale de la Mauritanie. Malheureusement, le pouvoir mauritanien a récemment décidé de fermer ce lieu public. Une décision qui fait couler beaucoup de larmes et beaucoup d’encre ici en Mauritanie. Car ce village était une véritable respiration pour les habitants de la ville. Un lieu ouvert, accessible à tous, un lieu de culture où la préservation de l’environnement était une norme de tous les jours. Un carrefour culturel, un lieu de brassages, de rencontres, d’échanges, de loisirs, d’expressions, bref un lieu de liberté et d’ouverture, un haut lieu de convergence, où tout le monde se sentait familier.

Un espace de cohésion sociale pour la préservation de l’environnement

Le village de la biodiversité est un village unique à Nouakchott, il est géré par une activiste environnementale Maimouna Saleck, présidente de l’ONG Biodiversités. Cette ONG a la responsabilité officielle de la vie de ce lieu depuis 2010. Maimouna Saleck avait conquis les mauritaniens grâce à son ouverture d’esprit et à son love de l’environnement.

Pendant dix ans, ce village a abrité tant d’événements… des ateliers pédagogiques pour les écoliers de la ville, des concerts, des expositions, des festivals culturels, des moments d’échange autour de la lecture… Que de souvenirs, d’émotions, d’histoires vécues, inscrites dans les annales de tous les fidèles de cet environnement d’exception, comme Isabel Fiadero, habitante de Nouakchott.

Campagne pour sa réouverture

Depuis la fermeture de ce lieu il y a quelques jours, une campagne de plaidoyer s’organise pour sa réouverture, des appels pour « demander au Gouvernement Mauritanie de sursoir à sa décision de fermer ce lieu public, apolitique, qui a donné une âme à la Ville de Nouakchott ». Vous pouvez lire cet écrit de Maimouna Saleck, qui retrace l’histoire de ce lieu unique et son cri d’alarme à tous les amoureux de la nature et de la culture. Je partage aussi avec vous la page Facebook du village de la biodiversité, vous pouvez y voir des vidéos sur ce lieu extraordinaire, ainsi que l’actualité récente autour de décision de fermer du lieu.

On espère que les cris de cœur lancés pour la réouverture de ce village seront entendus par les plus hautes autorités du pays et que ce lieu pourra très vite reprendre vie.

Partagez

Commentaires