Mauritanie: Des rappeuses se mobilisent pour défendre leur art

Article : Mauritanie: Des rappeuses se mobilisent pour défendre leur art
5 novembre 2020

Mauritanie: Des rappeuses se mobilisent pour défendre leur art

Lola Eva, Lady Zeyna, Thiolito sont de jeunes mauritaniennes qui contribuent à la pratique du rap par les femmes dans la très République Islamique de Mauritanie (RIM) .

Malgré les pesanteurs sociales, encore persistantes, des rappeuses s’adonnent à leur passion : le rap. Le genre musical le plus populaire de Mauritanie, que ces jeunes femmes exercent contre vents et marées au nom de la liberté d’expression. C’est grâce à cette conviction que Lola Eva, mère de famille et rappeuse, compte mobiliser la troupe afin de rayonner sur la scène mauritanienne à travers un rap engagé, réveilleur de conscience.

Un rap engagé

Même si elles sont peu nombreuses, elles existent et comptent à travers un collectif : « Rappeuzz de RIM ». Leur souhait ? Inscrire leur nom dans l’histoire de cet art si populaire. Par leur engagement à travers le micro, c’est de montrer que le rap est aussi un métier de femmes, une profession honorable. Elles entendent bien dénoncer les maux de la société : les violences faites aux femmes, les stéréotypes liés au genre, bref les maux de la société RIM.

Récemment, elles ont été invitées à parler de leurs expériences lors d’une activité dénommée « Je dis femme », tenue dans le cadre du projet W.E Connect, porté par Assalamalekoum cultures.

Quand on a la passion de son métier, on peut soulever des montagnes

Comme on dit chez moi, petit à petit l’oiseau fait son nid ! Lentement mais surement elles s’imposeront par le pouvoir des mots sur les maux de nos sociétés. Elles peuvent aussi compter sur le soutien sans faille de quelques-uns de leurs confrères dans leur ascension vers le sommet musical.

Partagez

Commentaires