Riposte Covid19 : alerte sur la vie précaire des enseignants du privé en Mauritanie

Article : Riposte Covid19 : alerte sur la vie précaire des enseignants du privé en Mauritanie
Étiquettes
30 juin 2020

Riposte Covid19 : alerte sur la vie précaire des enseignants du privé en Mauritanie

En Mauritanie, la pandémie du Covid19 a aussi plongé dans le désarroi de nombreux enseignants du privé, qui ont du mal à joindre les deux bouts  depuis la fermeture des écoles mars dernier. Pour tirer la sonnette d’alarme sur cette situation intenable, est né le cercle des enseignants du privé mauritanien récemment sous l’impulsion de Le.Troher Désiré dit Mouhamad El Moukhteiry,président du CEPM. Le.Troher Désiré qui est par ailleurs, un acteur du monde de la culture et de l’éducation de la Mauritanie, nous explique les motifs du CEPM, qui a pour challenge de plaider entre autre en faveur des enseignants du privé lourdement touché par l’impact du Covid19.

 Blog Reines d’Afrique : Quelle est la mission de cette jeune association ?

Le CEPM (cercle des enseignants du privé mauritanien) auparavant(2014) se nommait AEPM (association des enseignants du privé).À cause de l’ invalidation du récépissé par les autorités compétentes ,la plupart des enseignants découragés baissèrent les bras par pur pessimisme et par conséquent ce fut la rupture.

La crise du covid19 et ses conséquences sur les enseignants des écoles privées (impayés depuis le mois de Mars et d’autres même Février) m’incita à tirer sur la sonnette d’alarme au mois de Mai car la situation des enseignants se dégradaient de plus en plus (certains se faisaient renvoyer de leur domicile avec femmes et enfants à cause tantôt de factures d’électricité et d’eau tantôt de loyers impayés, d’autres manquaient de nourriture…).

Blog Reines d’Afrique : Comment avez-vous aidé vos collègues en besoin durant cette période de Covid ?

C’est dans un objectif primordial d’aider mes collègues que j’ai lançai d’abord une pétition sur facebook et ensuite avec un de mes vieux amis et collègue Amadou Sow nous avons réuni le bureau du cercle sur whatsApp et facebook. Nous avons pu  obtenir gain de cause auprès d’une ONG nommée ACER (agir contre les exclusions et pour la réinsertion).L’ONG nous a donné des lots contenant chacun (du riz,du couscous, des macaronis, des vermicelles, de l’huile et du sucre).

Les premiers bénéficiaires de ces dons ont été les membres du cercle évidemment bien que nous ayons fait appel à tous les enseignants sur facebook et de bouche à oreille comme on dit, à vrai dire le cercle ne compte pas plus d’une trentaine de membres. Cependant, d’autres ONG ont été contactés ainsi que des particuliers afin de poursuivre l’aide pour un nombre plus élevé d’enseignants.

Il est à souligner que le cercle est juste une sorte d’amicale des enseignants plus que toute autre forme d’organisation et notre but n’ira jamais au delà de l’humanitaire, la solidarité, l’amitié, l’entraide…Nous nous efforcerons d’aider nos collègues jusqu’au bout de nos forces. Pour l’instant, une étape a été acquise à travers cette donation, le reste viendra car des promesses nous ont été faites.

Blog Reines d’Afrique : Comment comptez-vous améliorer le sort de ces enseignants par la suite ?

La situation des enseignants du privé mauritanien est bien dans l’ensemble en temps normal mais je rappelle qu’à cause de cette pandémie la plupart se sont retrouvés dans le chaos total. L’état n’a pas encore réagi bien que la direction de l’enseignement privé ait été alertée par un grand nombre d’écoles privées à travers leurs directions. En tout cas ,le CEPM se battra davantage pour, je répète, aider un plus grand nombre d’enseignants.

Partagez

Commentaires