Me Josette ATADE TOPANOU, remporte le 7e concours international de plaidoiries pour les droits de l’homme

Article : Me Josette ATADE TOPANOU, remporte le 7e concours international de plaidoiries pour les droits de l’homme
Étiquettes

Me Josette ATADE TOPANOU, remporte le 7e concours international de plaidoiries pour les droits de l’homme

Au total, 8 plaidoiries (sur une vingtaine de candidature) relatives aux droits de l’homme dans le monde en français et en arabe ont été retenues pour ce 7e concours international de plaidoiries pour les droits de l’homme de Mauritanie.

Selon Jonas Bochet, Directeur de l’institut international des droits de l’homme et de la paix cette compétition vise à « Mettre en lumière le travail de l’avocat dans la défense des droits de l’homme et à la fois essaye de vulgariser les instruments juridiques qui permettent de défendre les droits de l’homme » .Des sujets « symptomatiques » de l’actualité du monde tels que : liberté d’expression, questions des enfants des combattants partis en Syrie, violence faites aux femmes etc…

Une thématique au menu de la plaidoirie de la béninoise Me Josette ATADE TOPANOU, du barreau du Benin, intitulée : « Il faut brûler l’amour quand il est froid »  qui retrace l’histoire tragique de Léonida, 28 ans morte brulée par la flamme causée par son conjoint violent. Une plaidoirie émouvante, accablante, qui interpelle sur les violences faites aux femmes au Benin où : «  la justice protège la femme «(…) mais pas la tradition et les us et coutumes » et dans le reste du monde. Comme le dit Me Josette : « Ce soir, je ne viens pas seulement vous parler du cas de Léonida, similaire à celui de milliers de femmes dans le monde ».

 Pour rappel, ce concours souffre d’un déficit de candidature féminine, une présence à renforcer  sans doute lors de la 8e édition du concours international de plaidoiries pour les droits de l’homme de Mauritanie en 2020.

Partagez

Commentaires