Mauritanie: un témoignage poignant de Haby Ndiaye contre le viol

Il est 1h du mat à Nouakchott. Je ne retrouve pas le sommeil, pensant cesse au témoignant de Haby Mamadou Ndiaye ,une des  laureate du 1er concours d’Eloquence initiés par l’ Associtaion Traverssée Mauritanide sous la houlette de Bios Diallo et de l’UNICEF,  le 8 décembre dernier à Mauritanie.

Haby Ndiaye, crédit photo cridem

Cet événement, tenu pour la 1er fois du genre au sein de l’assemblée nationale Mauritanienne a été  marqué par une prestation émouvante de Haby contre le viol d’une fille qui l’a affectée.

Agée d’une vingtaine année ; cette jeune biologiste de formation a voulu dénoncer une telle pratique encore en vigueur en République Islamique de Mauritanie(RIM).

Elle raconte l’histoire d’une jeune fille  de moins de 18 ans de la ville de Kaedi, promise en mariage à un homme d’une trentaine d’années plus âgée qu’elle. Une union dont elle ne voulait pas confia Habi dans sa plaidoirie ayant obtenue la mention spéciale de ce concours.

Vivant chez sa tante,  la petit fille encore scolarisée avait d’habitude d’apporter le repas à son oncle , habitant non loin de leurs maisons.

Mais un jour, à son arrivée , ce dernier la prier de s’asseoir et de boire l’eau d’une bouteille dans la chambre. La fille était loin d’imanger que ce geste marquera le début de ses malheurs.

Après avoir obéi à son oncle, elle s’évanouie. Ainsi ce dernier l’a viola.Mais la jeune, ne comprenait pas la gravité de la situation expliquant à sa tante que son oncle  » l’avait blessée ». Cette derniere banalisa l’acte, et la menacer de n’en parler à personne comme un secret d’État.

Plus tard, elle a été mariée à l’homme à qui elle etait promise malgré son opposition.

Une union où elle vivra calvaire malgré son jeune âge face à un mari violant qui l’a traitait de tous les noms d’oiseaux.

Puis elle tomba enceinte, devant la fragilité de sa santé  , elle fit un test où elle découvre hélas qu’elle a le VIH SIDA.

En apprenant  cette nouvelle, son mari la divorsa. Et le comble de cette vie si mouvementée, est qu’elle déceda en accouchant( hélas le bébé n’a pas survenu).

Voilà le récit d’une vie partie en fumée alors que la Mauritanie avait besoin de cette jeune dont le rêve était de s’instruire et de contribuer à façonner la Mauritanie de demain.

Voilà le coup de gueule de Haby sur la dechirure dont a été victime une de ses compatriotes morte dans la fleur de l’âge .