Elections régionales : accord électoral entre 5 candidats de l’ opposition mauritanienne

La bataille pour la conquête de la présidence du Conseil régional de Nouakchott(la capitale mauritanienne) est à l’ordre du jour.Le jeudi 30 août dernier, cinq candidats issus de l’opposition mauritanienne ont signé un accord électoral à l’hôtel khatter en perspectives d’un second tour des  élections régionales du 1 er septembre prochain.

Mauritanie: conférence Accord électoral, conférence de presse,/crédit photo

Les candidats qui défendront les couleurs de cet accord sont :  Mohamed ould El Abed, de la Convergence Nationale Démocratique (CND), Omar ould Yali (SAWAB/RAG), Omar Ali Thiam, Alliance pour la Justice et la Démocratie/Mouvement pour la Réconciliation (AJD/MR), Mohamed Abdallahi ould Haibelti, Rassemblement des Forces Démocratiques (RFD) et Mohamed Jemil ould Mansour, Forum National pour la Démocratie et l’Unité (FNDU).

Tous déterminés à changer le sort de la capitale économique de la République Islamique de Mauritanie(RIM) qui vibrait au rythme de campagne électorale ces derniers temps, en perspective des élections législatives et municipales. Selon ces candidats, la région de Nouakchott  est entre autre victime d’insécurité, de pauvreté galopante,bref une ville en besoin de nouvelles stratégies de gouvernance qu’ils espèrent conquérir.

Lors d’une conférence de presse, les 5 candidats en lice ont exprimé leurs  « préoccupations de la situation du pays vécue dans la capitale du pays Nouakchott » et ont fait mention de « la nécessité d’une reforme sérieuse et d’un changement important qui y amélioreraient grandement les services publics, et y résoudraient les problèmes et traiteraient les besoins de sa population et en feraient une région développée sur tous les plans ,comme en témoignent nos programmes électoraux et nos propositions au cours de notre campagne ».

Pour y eux , « s’il y a transparence , il doit y a voir un ou deux représentants de ces 5 partis ainsi « nous sommes convenus que dans le cadre d’un deuxième tour avec un des candidats des partis du système, nous appuierons fortement celui parmi nos partis qui serait au deuxième tour pour atteindre les objectifs du changement et pour mettre fin à la poursuite du statut catastrophique actuel de la capitale ». Cette alliance électorale scrutera donc à la loupe les résultats de ces élections où les femmes entendent aussi jouer leur partition comme acteur politique. A suivre…

 

The following two tabs change content below.
Traoré Awa
Je suis une malienne en Mauritanie,où j'ai été honorée comme une des mauritaniennes d'exception 2015, bref une mauritanienne de cœur. Suivez moi sur "Reines d'Afrique" où la parole est féminine et universelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *