Gambie: Jammeh aurait t-il accepté l’annulation des résultats si Adama Barrow était perdant contestataire?

Je ne sais pas pourquoi, mais l’acceptation rapide des résultats de la présidentielle du 1 er décembre dernier, par le président sortant, perdant, puis contestataire de l’échéance électorale,  Y.Jammeh, avait suscité d’intense questionnement en moi. Allait t-il se retirer sans faire d’histoire après 22 ans de règne si dénoncé ? cherchait t-il une porte de sortie à travers la reconnaissance de la victoire de son adversaire ?

Après avoir félicité son challenger, Adama Barrow, business jusque là, Yahya Jammeh qui avait reconnu sa défaite au lendemain du scrutin, est revenu sur ses propos une semaine après, dénonçant des irrégularités et demande ainsi la reprise de la présidentielle. Il défrayait ainsi la chronique et les réactions vives de l’ONU  se font entendre etc… . Depuis lors, tous les regards sont tournés vers Banjul. Cédera t-il pour une fois à la pression internationale ? Pas si sûr, après le recours déposé mardi dernier par son parti auprès de la cour suprême inexistante depuis un an selon des observateurs.

Aujourd’hui, encore « le président fondateur » conteste le résultat des urnes. Mais imaginons un seul instant, qu’elle aurait été la réaction de Y. Jammeh si c’est lui qui avait gagné cette élection du 1er décembre à la place de  Adama Barrow, est ce qu’il aurait toléré que ce dernier demande ré-comptage voire l’annulation des résultats ?

Non à mon avis.

 

 

Zeinebou Taleb Moussa, présidente de l’AMSME, lauréate mauritanienne du prix « Femme de Courage 2017 »

Un prix pour saluer le combat de l’AMSME ( Association Mauritanienne pour la Santé de la Mère et de l’Enfant ) contre les violences sexuelles depuis une dizaine d’années. Une association dirigée par Zeinebou Taleb Moussa, une sage femme de formation à la tête de cette structure dont l’Ambassade des Etats-Unis présente la candidature au prix international de Femme de Courage 2017.

A l’occasion de cette remise de prix au plan national le 8 décembre dernier à l’Ambassade Américaine de Nouakchott, Reines d’Afrique vous propose l’allocution de Zeinebou T.Moussa tenue  à cette occasion.