Arabie Saoudite : plus de 200 mauritaniennes victimes de traite selon AFCF

Cette nouvelle fracassante est une révélation de l’AFCF (L’Association des Femmes Chefs de Famille) qui travaille à pied d’œuvre  pour tirer au clair cette affaire qui défraie la chronique ici. Pour comprendre cette histoire, ma curiosité m’a poussé d’aller vendredi faire un tour à l’AFCF dont le siège reçoit depuis quelque temps un relooking.

crédit photo

crédit photo

Je suis tombée sur la maitresse des lieux Aminetou Mint Moctar qui m’expliqua avec insistance que plus de 200 mauritaniennes sont actuellement victime de traite en Arabie Saoudite. Au total 500 étaient ciblées par ce départ qui a attiré le soupçon de l’équipe AFCF qui a une idée déjà sur la dame cerveau de cette affaire en république islamique de Mauritanie.

Alors qu’une plainte a été déposée chez le procureur dans le cadre de ce dossier, l’AFCF dénonce le mauvais traitement, insultes, séquestrations, de ces mauritaniennes dont une a été « violée ». Ainsi cette association accuse « Ce genre de trafic est orchestré par une jeune femme mauritanienne sans aucune autorisation légale et avec la complicité de certaines administrations qui ont fourni ce grand nombre de passeports. Il faut aussi noter la responsabilité des autorités saoudiennes qui ont octroyé des visas à un grand nombre des jeunes femmes harratines , qui cache une forme d’esclavage sexuelle et engendre l’exploitation dans toutes ses formes, l’AFCF suit cette affaire à la police et devant le procureur de Nouakchott » lit -on sur la page facebook de cette structure.

C’est grâce à l’intelligence d’une de ces mauritanienne « menacée de mort » après révélation de ce fait que l’affaire a éclaté au grand jour, car cette dernière a eu l’idée géniale de cacher son phone à ces maîtres qui avaient donné l’ordre de saisir tous les portables pour prévenir toute fuite.Mais apparemment ils sont oublié que le génie de la femme est plus fort, ainsi une d’elle téléphona sa mère pour lui dire ce qu’elles reçoivent comme calvaire là bas. C’est cette maman qui débarqua à l’AFCF en larmes (après maintes recherche de cette association ) pour exprimer son chagrin sur cette histoire qui n’a pas encore livré tous ses secrets.

 

The following two tabs change content below.
Traoré Awa
Je suis une malienne en Mauritanie,où j'ai été honorée comme une des mauritaniennes d'exception 2015, bref une mauritanienne de cœur. Suivez moi sur "Reines d'Afrique" où la parole est féminine et universelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *