Marmite du partage : A la découverte de la précarité de Nouakchott

Samedi 27 juin, il est 18h lorsqu’on débarque au niveau de ce gazra (habitat de fortune) situé en face de l’hôpital Bouamatou. Une référence qui facile la localisation de cet espace sis à Tevragh Zeina un quartier « bourgeois » de Nouakchott où logent sans électricité 656 familles depuis des années.

Un espace poubelle devenu gazra

Distribution repas de la Marmite du partage/credit Awa Seydou

Ramadan Distribution repas de la Marmite du partage/crédit Awa Seydou

La Marmite du partage (MP) soutenue cette année par Tasiast, Ora Bank, a ciblé ce gazra pour effectuer sa 2e sortie au tour de ftour (rupture du jeûne) destiné à offrir un repas du soir à « ses démunis » dont la plupart chôment et vivent ici en attendant un jour « d’être relogé par l’Etat dans des habitats sociaux » témoigne Bilal, imam de ce gaza, sans travail et père de 9 enfants habitant d’ici depuis 2002. Ces habitants qui ne louent pas cet espace espèrent qu’on leur offrira un de ces jours un terrain personnalisé, en attendant ils risquent d’être expulsés à tout moment nous confie l’Imam Bilal.

Marmite du partage Préparation rupture du jeûne/crédit photo Awa Seydou

Marmite du partage Préparation rupture du jeûne/crédit photo Awa Seydou

Dans ce gazra autre fois, « poubelle », les enfants errent sans se soucier de la précarité qui règne dans ce lieu où l’eau manque très témoigne une habitante. Manque d’eau, d’électricité, de route, de scolarisation, de travail, de papier, voilà les maux lancés à travers des témoignages recueillis lors de notre passage alors que l’équipe de la MP s’attelait à mettre les dernières touches pour offrir un repas du soir à travers ces centaines de bénévoles « venus offrir un temps aux autres ».

Aicha contente de cette opération de distribution de repas, entourée de ses voisines nous explique qu’elles travaillent pour la part comme aides ménagères pour subvenir aux dépenses quotidiennes. Habitant ici depuis 3ans, elle se désole de « l’absence de soutien de l’état » tout en espérant une augmentation de ce type de « geste de distribution repas» en dehors du ramadan.

Une famille dans un Gazra à Nktt/crédit photo Awa Seydou

Une famille dans un Gazra à Nktt/crédit photo Awa Seydou

Fatimétou une chômeuse mère de deux enfants dont le mari travaille parle des options de débrouillardise d’ici « si on a un peu d’argent on mange, ou on va dans les boutiques Aziz ». De telle action qui consiste à « mettre un projecteur » sur la pauvreté de ces populations est « un appel aux autorités » lance Khally Diallo, initiateur de la MP pour qui ce geste permet « d’aider l’état dans sa démarche ». Lors de cette sortie Khartoum Thiam, SG de la MP s’est prononcée sur des difficultés rencontrées tels que les imprévus et le manque d’accessibilité de certains sites.

La prochaine sortie de la marmite du partage est prévue ce 4 juillet (samedi) à Lemgheith dans la commune Dar Naim.

Awa Seydou Traoré

(rimweb.net)