Une stagiaire sénégalaise introuvable en France

Thié!!! il ya des gens qui aiment à la folie  la France. Je ne sais pas pourquoi des personnes pensent que la vie est toujours plus facile là bas qu’ici. Bref tous les moyens sont bons pour certains pour vivre l’eldorado comme si le pays de victor Hugo ne connais pas la crise financière mondiale.

DSCN9079

Ambiance Dakar/crédit photo Awa Seydou

Lors de ma récente mission au pays de la téranga (Sénégal), j’ai été surprise d’apprendre mai dernier qu’une jeune sénégalaise  du nom de Farimata partie pour un stage de réciprocité de six mois dans le cadre du projet WECCEE (échange en wolof) a disparu le 6mai à Paris à quelques heures de son retour au pays.

Le taxi man parti a sa rencontre pour la ramener à l’aéroport après une soirée de depart arrosée avec ses collègues français a eu le triste constat de voir la chambre vide de sa locataire la plus jeune des 9 sénégalais, elle  est jugée  calme très timide bref sans histoire comme dans un rêve.

Ce fut donc une grosse surprise et la pour la famille d’accueil et pour ses collègues qui ne s’attendaient pas à un tel scenario d’une jeune fille qui paraissait si attachée à sa douce téranga où Cool’eurs du Monde(France) et France Volontaires (Sénégal) accompagnent ce programme de réciprocité au nom de l’échange solidaire.

Alors  qu’une cérémonie d’accueil de ces stagiaires est prévue pour le 27mai prochain, cette disparition des radars de Farimata qui a supprimé même son compte face restera dans les annales et risque de durcir les conditions d’envoi des futurs candidats à un tel volontariat dans le cadre de ce projet pilote.

Déception des collègues  et des partenaires qui ont cru jusqu’au bout qu’un tel scenario n’allait  pas surgir vu que tout c’est déroulé bien pour les candidats à Dakar comme à Paris. Que s’est -il passé dans la tête , est -ce un acte programmé pour migrer en Europe où son beau frère est en Espace m’a -ton dit, on se demande aussi si elle a eu un coup de foudre là bas, bref toutes les pistes sont étudiées pour comprendre cette fuite de la sénégalaise Farimata (âgée de 20ans) dont la sœur dit n’avoir pas su la préparation de ce coup si bien monté.

A chacun son destin mais je préfère qu’on parte par la grande porte bref par la voie royale afin de revenir construire notre continent qui ne se développera pas sans nous.

The following two tabs change content below.
Traoré Awa
Je suis une malienne en Mauritanie,où j'ai été honorée comme une des mauritaniennes d'exception 2015, bref une mauritanienne de cœur. Suivez moi sur "Reines d'Afrique" où la parole est féminine et universelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *