Mauritanie: L’humoriste Mamane nous donne les nouvelles du Gondwana

Après deux ans d’absence, le roi du rire Mamane vient de présenter à Nouakchott son nouveau spectacle « Continent à partager ». Ce comédien qui ne manque d’humour pour dire sa vision du monde dit être revenu à Nouakchott à cause du thé et de femme confie t-il là la presse gondwanaise.

Mamane à nktt

L’humoriste Mamane à Nouakchott/Crédit photo Awa Seydou

Mamane comme tout bon gondwanais dit que la religion musulmane autorise jusqu’à quatre épouses. Il a juste oublié de mentionner le » Si » voulant dire qu’il faut des moyens et une morale de fer pour être vraiment juste et offrir les même chances de traitement à ces épouses qui se livrent souvent une bataille sans merci au nom de monsieur le mari ou copain.

Bon en attendant d’en débattre avec vous , sachez que l’humoriste Mamane devenu célèbre par ses chroniques gondwanaises sur RFI (Radio France Internationale) a présenté son nouveau spectacle au public mauritanien le 27 mars dernier où personne n’a voulu raté ce menu de Mamane qui tire sur  tout ce qui bouge sans nommer personne. Est – ce une façon d’être à l’abri de la pression ou poursuite?, tel est le style utilisé par le concepteur de la « République Très Très Démocratique du gondwana » d’après qui le dernier mot revient toujours au président fondateur même si la démocratie en prend un coup dur.

DSCN8224

Logo du Gondwana/Crédit photo Awa Seydou

Ce 2e passage de Mamane à Nouakchott sur invitation du « festival Nuits du Rire » soutenu cette par l’opérateur Mattel et l’institut Français de Mauritanie(IFM) a permis  à l’assistance y compris Mr l’Ambassadeur de France en Mauritanie de vibrer aux éclats d’humour épicé des comédiens Moustapha Neyti, Big Baba, Pathé et Daddy initiateur de ce festival même si les comédiennes ont été absence de la partie alors qu’elles sont leur mot à dire .

Une occasion pour Mamane  inspiré par le président fondateur  de retrouver son public à travers ce spectacle où il nomme l’Afrique comme « étant ce très beau continent qu’on aime » même si en réalité « rien n’a changé » fait –il savoir sur un ton d’humour via un tour d’horizon photographique de la Mauritanie , Mali, Libye, Sénégal, Niger, Nigéria, Tchad, Cameroun , Centrafrique, Côte d’ivoire Burkina, Soudant, Togo et Benin bref… l’Afrique au cour de l’Actualité . Mamane qui sillonne le monde avec son passeport gondwanais lors de ce show d’humour a aussi parlé de la répartition de ce continent par des grandes puissances occidentales . Une façon de dénoncer cette décision historique dont les conséquences freinent encore le développement du continent . Une occasion dans ce spectacle pour  faire mieux connaitre l’histoire des africains aux africains notamment aux plus jeunes. Même si on ne peut changer l’histoire, elle doit servir de leçon voilà un des messages clé qu’on se retenir de ce cette soirée.

Ce gondwanais Mamane qui a « grandit un peu partout » n’a pas manqué de pointer du doigt les échecs de gouvernance d’un continent où le président fondateur fait la pluie et le beau temps peu importe les crises que cela engendrent.

L’Afrique comme un gâteau à se partager voilà le portrait décrit par cet humoriste Nigérien vivant en France depuis 20ans pour qui « l’humour est un moyen d’exprimer de grave choses ». Il a expliqué aux médias gondwanais que son émission sur RFI a fait l’objet de « beaucoup de pression au début ». Lors de cette sortie médiatique, ce comédien qui s’exprime dans sa langue lorsqu’il est « fâché » a fustigé le fait que « les Etats africains qui se débarrassent de la culture ». Comme on pouvait si attendre Mamane n’a pas raté l’occasion de faire allusion à la conférence télévisée du président mauritanien marqué par un bref arrêt de l’émission en direct ce 26mars. Pour cet humoriste, une conférence de ce genre ne s’organise pas en un temps record.

DSCN8263

Spectacle « Continent à partager »/crédit photo

Malgré un tableau pessimiste de l’actualité africaine dressé par ce gondwanais lamda, ce spectacle nous pousse a avoir envie de croire en l’Afrique . Pour le mot de la fin, il confie qu’ensemble nous pouvons construire ce beau continent, voilà une note d’espoir glissé par Mamane qui reste si attaché à ces pays qu’il parcours pour donner à l’humour toutes ses lettres de noblesse.

Awa Seydou Traoré

Polémique: le journaliste Ahmed Oud Weddia imperturbable devant Aziz

En attendant de vous raconter le séjour humoristique du gondwanais Mamane au pays du blogueur Sneiba Mohamed, je vous fais part de ce qui a attiré mon intention lors de la conf de ce 26 mars dernier . J’étais fatiguée mais il fallait suivre cette conférence de presse du président Aziz en direct de la télévision nationale la TVM .C’est un échange tout d’un coup tendu que le président mauritanien Mohamed Abdel Aziz a eu avec l’imperturbable Ahmed Oud Weddia directeur du site Essirage. Le journaliste selon l’accord tenait a posé trois questions et le président propose à ce qu’il en pose une.

Le journaliste qui avait le choix de se soumettre à cette volonté ou quitter le plateau, avait expliqué qu’il était venu pour parler poser des questions bref faire son job. Tout d’un coup le présentateur de l’émission demande l’arrêt de l’émission peut être pour une question d’image sur cette polémique qui a volé la vedette aux questions sociales où le citoyen lamda s’attendait à des mesures urgentes pour alléger le quotidien. Après quelques minutes d’interruption, la séance est reprise sans qu’on ne sache comment les choses se sont arrangées en off.

Si pour les uns le président attendait le journaliste Ahmed Oud Weddia au tournant pour d’autres le journaliste d’Essirage est « un héros » qui a gardé le cap ,son calme ,fait acte sa bravoure, alors que cet entretien télévisé n’a pas encore livré tous ses secrets côté coulisses .En attendant cet incident donne un coup de com au site au boss du site www.essirage.net qui d’après certains propos a manqué de respecte à Aziz qui incarne l’institution la république.

 

 

Voilà pourquoi j’aime le blogging

Oui le blog qui est pour moi un outil d’expression citoyen vous donne la chance de vous exprimer librement. Il vous permet d’être un observateur éclairé qui fait entendre son mot sur la gestion de sa cité ou sur les dossiers du monde même s’il n’est pas toujours facile de donner son point de vue au gondwana.

Le blogging permet de donner le pouvoir aux mots afin de combattre les maux qui sont source de notre sous développement. Oui il ya des gens qui croient aux actes qu’au parole, moi je crois aux paroles porteuses catalyseurs d’actes bref d’évolution.

DSCN7625

Semaine Francophonie: Awa Seydou parle de l’intérêt blogging 17mars

Tout ce que je sais ce que j’ai eu un jour cet envie d’écrire de raconter ce que j’aime et n’aime pas aussi. J’ai compris en tant que citoyenne que je peux faire entendre mes peurs, mes doutes et mon espoir de voir le blogging devenir le 5e pouvoir inchaallah. Pour moi le blogging est le reflet d’une parole, d’un rêve qui se concrétise ou non à travers la volonté, ce désir d’évolution de changement d’aspiration comme quoi le rêve peut devenir réalité inchaallah même si certains croient souvent plus aux actes qu’aux paroles. Pour moi il faut des paroles porteuses pour mettre en orbite des acteurs salutaires. Oui il faut aussi dire qu’écrire, prendre la parole s’exprimer fait du bien cela donne même un ouf de soulagement.

Je veux continuer à marcher, vibrer au rythme de la société numérique, devenu un carrefour du donner et du recevoir. Je veux dire combien le français est l’expression d’un engagement symbole de liberté expression d’opinion, un génial outil de vulgarisation du blogging qui est aussi pour moi un moyen d’expression citoyen, de pression, de plaidoyer bref une tribune au service de la démocratie.

DSCN7692

Club des Jeunes Journalistes à Dava TV pour parler de blogging et liberté d’expression

Le blog qui est presque un journal intime me donne le pouvoir en tant que citoyenne de voir ce qui va et va pas ,  de m’interroger, de remettre en  question certaines situations faits ou discours et de dégager des pistes de solutions selon ma vision du monde bref en fonction de mes attentes et mes espoirs de malienne d’Afrique.Il est l’expression de mon présent et futur, s’il n’existait pas j’allais l’inventer car il m’a permis de voir  de faire d’entendre un peu ma voix qui est celle d’une femme qui croit au pouvoir des mots . C’est une force de thérapie contre les maux dont nos pays font face.Le blog n’a pas de remède magique mais c’est un catalyseur qui permet à chacun d’entre nous de prendre conscience sur son rôle dans un pays et dans monde où l’extrémisme gagne du terrain malheureusement.

Le blog comme espace de citoyenneté  de prise de conscience, de mobilisation d’interpellation, d’engagement, un axe précieux pour remonter à la base le bruit de ce monde où les inégalités sociales sont réelles, où la paix est menacée chaque jour, où  le politique prime sur tout,où les violences faites aux femmes font partie du quotidien où la religion est souvent prise en otage, où le pouvoir est légué parfois de père en fils. Le blog vous permet de parle de tous ces maux à condition de croire à sa force à son pouvoir de faire de ce monde un monde où l’expression est reine.

J’ai vu un défile de mode à Nouakchott

Il ya quelque jours, j’ai eu une des rare occasion d’assister à un défilé de mode. Oui c’était bien en république très très islamique de Mauritanie que cela s’est produit. Une soirée qui a même refusé du monde et qui a tiré en longueur, une chose qui a poussé vers 3h du mat le gérant de l’hôtel a stoppé cette soirée à laquelle les invités étaient conviés à 20h heure mauritanienne.

Bon comme certains se donnent toujours un décalage horaire, certains ont pris le train en marche vers  minuit , en retard pourvu qu’on assiste pour le plaisir des yeux et de la culture. Personne ne voulait manquer l’occasion de louper ce défilé de la « Génération consciente » qui a mis en compétition 15 couturiers, 16 coiffeuses et 23 mannequins étaient en compétition pour le choix très attendu du peigne d’or pour la meilleure coiffeuse, ciseaux d’or et un trophée top modèle pour les meilleurs mannequins.

DSCN7486

Un défilé attendu coaché par le malien Adams Fashion Top modèle et conseiller vestimentaire qui est venu donné un coup de main à la mode in mauritania qui s’exporte peu alors que le pays a une richesse culturelle incontestable. C’est ma 1er fois  de voir de mannequins professionnels mauritaniens face à un jury.Malgré leur manque de popularité peut être à cause du poids de la tradition chez certaines communautés des passionnées de mode occasionnellement hissent  le drapeau national ailleurs c’est ça j’ai eu comme news.

Comme découragement n’est pas mauritanien , j’espère qu’il y aura un jour un festival de mode pour la promotion du savoir faire local en la matière .Une façon aussi de dire qu’on peut être branché en montrant sa culture stylé de ses plus beaux habits au nom du donner et du recevoir. Voilà une leçon apprise lors de cette soirée où certains jeunes ont défilé pour la 1er fois  .Une soirée où monsieur Ba m’a accompagné pour célébrer son anniversaire alors que Ali Mhaimid a rendu cette soirée inoubliable pour cela je lui remets le micro d’or de ce défilé où j’ai pas vu une mauritanienne (maure) défilée même en voile , c’est beau d’être tout simplement ambassador de sa culture.