Mali: décès de la princesse de Bozola Fantani Touré

C’est en feuilletant ma page facebook que j’ai appris ce matin cette nouvelle fracassante, celle du décès de la chanteuse malienne Fantani Touré dite la princesse de Bozola dans la capitale française.Elle avait la musique dans le sang,une joie de vivre, bref une passionnée , et puis chose impressionnante elle affichait toujours un sourire en toute circonstance. Voilà le souvenir que je garde de cette dame de fer pour qui la musique était une langue universelle, une expression identitaire, une source de mondialisation. La douce moitié du comédien Gumba national s’en va ainsi rejoindre sa dernière demeure à la suite d’une maladie.

Fantani qui compte parmi les plus imposantes artistes du pays de IBK est une bête de scène qui faisait vibré le public par la voix forte, la vibration de ses yeux et talent de danseuse,une façon de communier avec ses fans aujourd’hui en pleurs comme son mari, ses enfants et ses collègues…

L’autre chose que j’ai aimé chez cette Diva, est son attachement à sa culture comme le montre constamment son style d’habillement, si ma mémoire est bonne je peux même dire que je ne l’ai jamais vu qu’en Boubou. Une façon de dire qu’elle était sublime dans ses habits,comme en voile.

Fantani-Touré-festival-international-feminin-bord-fleuve-palais-culture-artiste-musique

Fantani Touré/Crédit photo

Artiste engagée, elle avait le sens des initiatives, ainsi elle présidait  l’Association Kolomba Mali et c’est sa houlette qu’était organisé le festival « Les voix de Bamako », une initiative qui vise entre autre à promouvoir la réussite des femmes. Cette cantatrice en plus de son engagement social, artistique, avait sans doute un goût pour la chose politique vu qu’elle a participé au lancement officiel du clip de  candidature de l’actuel homme fort du Mali. Elle nous manquera dans toute sa dimension, elle qui s’était mariée avec un des illustres comédiens malien Habib Dembélé alias Gumba national.

Voilà la triste nouvelle tombée ce matin toute la question est de savoir comment sera préservée l’immense héritage de cette femme engagée qui avait une narration musicale propre à elle. Tout en présentant mes sincères condoléances à la famille endeuillée, prions pour le repos de la princesse de Bozola.

Awa Seydou Tra