Priorité à la participation politique des Mauritaniennes

Plus d’une semaine après la tenue du 1er tour des élections législatives & municipales (le 23 novembre dernier), je vous parle ce matin encore de la participation des femmes à ces échéances dont le 2e tour est fixé le 7 décembre prochain.

2013-12-02_141746

Accéder d’avantage aux sphères de décision politiques voilà désormais l’ambition affichée des mauritaniennes depuis 2006. C’est pour parvenir à ce challenger qu’elles battent le pavé pour promouvoir leur participation politique.

Un combat qui a permis à la Mauritanienne dans le cadre de la loi électorale de 2006 d’obtenir l’instauration d’un quota de 20% de femmes au niveau des listes électorales.

Malgré les pesanteurs sociales, les défis liés à l’analphabétisme, le manque de moyens, les mauritaniennes veulent accéder plus à l’arène politique afin de faire prévaloir leur savoir faire. Malgré les préjugés donc, elles se disent travailleuses & bonnes gestionnaires, certaines sont même convaincues d’avoir plus de compétences que certains hommes allergiques à la cause féminine.

2013-12-02_142047

Les femmes faiblement présentes dans les sphères de décision sont démographiquement pourtant majoritaires. Elles représentante plus de 50% de la population du pays de millions de poètes. A défaut d’obtenir un meilleur taux de dépôt malgré la médiatisation de leurs activités, elles ont eu droit à une liste nationale des femmes.

En plus de cela, la Constitution mauritanienne assure, dans son article 1 « à tous les citoyens sans distinction d’origine, de race, de sexe ou de condition sociale, l’égalité devant la loi« . Elle accorde aussi à la femme le droit d’éligibilité et elle garantit le droit à l’égalité, les libertés et droits fondamentaux de la personne humaine et les droits « attachés à la famille, cellule de base de la société islamique« .

2013-12-02_142654

Par ailleurs, dans cette constitution, on rappelle que les citoyens les citoyennes peuvent accéder aux fonctions et emplois publics, sans autres conditions que celle fixées par la loi .

Enjeux de la participation des femmes Mourabitounes

Les mauritaniennes pour unir leurs efforts ont mis en place un groupe de plaidoyer pour la  participation politique des femmes à cette élection du 23 novembre . Il s’agissait de 4 scrutins combinés auxquels plusieurs partis politiques ont pris part alors que d’autres ont opté pour le boycott.

2013-12-02_150213

Plus  d’une semaine après la tenue du 1er tour le taux de participation au premier tour est de plus de 75% selon Mohameden Ould Sidi, le directeur des opérations électorales (CENI) a fait part de la disponibilité des résultats de 200 communes sur les 218 du pays ainsi que des résultats des législatives.

En attendant, suite  au  dépouillement de  224.971 bulletins de vote aux législatives du 23 novembre en Mauritanie, les partis UPR(Pouvoir) et Tawassoul(Opposition) sont toujours en tête de la liste nationale des femmes. Un dépouillement qui fait état de l’avance de l’UPR 20.14 % des chiffrages exprimés. Un parti suivi de formations telles que Tawassoul(16.87%,) APP (7.95 %)  El Wiam 3.93%, Sursaut de la Jeunesse 3.54% et AJD/MR 3.35%.

Au terme de cette échéance dont la seconde manches  se jouera samedi prochain, selon une source contactée au niveau du groupe de plaidoyer pour la participation politique des femmes (Mauritanie) l’heure est au décompte « nous suivons la publication, on n’a pas beaucoup évolué. Pour les fonctions électives, nous sommes à moins de 5% à ce stade.

2013-12-02_153254

Alors que pour les législatives « on est presque sûr d’atteindre 20% » annonce t-elle  affirmant que certains partis n’ont pas respecté la loi en matière de représentativité de liste nationale des femmes même si d’autres ont fourni l’effort reconnait -elle . Selon ses propos, les partis ont placé les femmes en second position alors qu’il fallait équilibrer (homme-femme). Une exigence pour promouvoir la représentativité du genre dans les sphères politiques en Mauritanie comme le prévoit  l’objectif 3 des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) ratifié par notre pays.

Un objectif qui fixe la représentativité des femmes dans les fonctions électives administratives, dans les fonctions et mandats électoraux à au moins 33%, d’ici 2015. Un vœux dont les mauritaniennes espèrent la concrétisation malgré les objectifs de la lutte.

Awa Seydou

The following two tabs change content below.
Traoré Awa
Je suis une malienne en Mauritanie,où j'ai été honorée comme une des mauritaniennes d'exception 2015, bref une mauritanienne de cœur. Suivez moi sur "Reines d'Afrique" où la parole est féminine et universelle.

Une réflexion sur “Priorité à la participation politique des Mauritaniennes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *